[Tutoriel] Une astuce pour la représentation de la mousse

Pour représenter de la mousse sur un bois vieillissant, on peut tout simplement essayer de là peindre. Mais en tirer un bon rendu n’est pas forcément évident, et c’est pourquoi je présente une technique alternative. Celle-ci ne nécessitera qu’un simple produit synthétique, et le résultat est déjà visible sur le spectre.

Pour illustrer mes propos, j’ai travaillé sur le manche en bois d’une lame Orque. La première étape consiste à sous-coucher l’ensemble en noir.

Je commence ensuite le travail de peinture en passant plusieurs couche légèrement diluées de Scorched Brown. Dans le but de faire ressortir un maximum la mousse, le bois restera relativement foncé.

Il conviens désormais de s’attaquer aux lumières en mélangeant ma teinte précédente à du Snakebite Leather. Je fais attention à diluer légèrement ma peinture pour garder les avantages de la sous-couche. En effet, ne souhaitant pas un rendu clair et vivace, je cherche à préserver une certaine obscurité. C’est exactement le même procédé qu’avec une sous-couche blanche, mans dans le cas contraire.

Pour rompre avec la monotonie de l’ensemble, je m’attaque aux nuances en usant de Dwarf Flesh, de Blood Red, de Dark angel Green et de Liche Purple appliqués en lavis. J’en profite également pour délimiter quelques ombres avec du Chaos Black et du Midnight Blue, toujours avec une peinture très diluée.

Par la suite, j’applique quelques lavis d’encre rouge que je peut aussi mélanger avec un vert foncé. L’encre donnera un côté « satiné » accentuant à la fois l’effet naturel et la texture.

Viens l’étape du collage. Ma mousse synthétique étant parfois un peu épaisse, je peut là découper en plusieurs petits morceaux avec mon scalpel. Je veille à ne pas appliquer la colle en mettant directement mon tube en contact avec la surface, il se pourrait en effet que le liquide sorte précipitamment et qu’il fasse des dégâts. Il me suffit donc de verser préalablement la colle quelque part, sur mon établi par exemple (loin des pinceaux en tout cas !), et de me munir d’une petite tige en fer pour récolter notre liquide et le déposer sans risque sur la partie de la figurine concernée. Il n’y a alors plus qu’à fixer notre mousse synthétique.

À ce stade, la mousse est beaucoup trop clair. Mais pas de panique, elle se prête très bien à la peinture et je n’ai plus qu’à y passer quelques lavis une fois la colle bien sèche. Plusieurs passages seront nécessaires, et il sera important de retirer de temps à autre la peinture en train de sécher, car le rendu risquerait d’être trop sombre au point d’être presque noir. Enfin, si le rendu satiné précédemment voulu ne ressort pas assez, je peut toujours repasser quelques lavis d’encre.

À noter que je peut travailler la finesse de l’ensemble en retirant les surplus avec une pince à épiler.

Et voilà le résultat final :

C’est une astuce toute bête également applicable aux socles et décors. On peut aussi peindre la mousse synthétique, mais l’opération demandera à ce moment là plus de temps, et on ne profiterait plus de la couleur originale du produit qui s’ombre d’une simplicité étonnante.

Tags: ,

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.