[Edito] La nuit blanche pré-concours

Reprise des éditos.

La saison des concours est lancée et les figurinistes vont être de plus en plus nombreux à passer leurs nuits dans leurs ateliers. Le peintre qui fini en avance est une légende urbaine (ou alors il rentre bredouille) et les nuits blanches sont devenues une véritable tradition pré concours. Voici quelques conseils pour ne pas succomber au sommeil.

On vous reproche souvent de manquer d’organisation et de vous y prendre trop tard, mais notre passion ne serait pas ce qu’elle est sans les défis de dernière minute. Déjà ils nous permettent de terminer des pièces et en plus ils nous apprennent à travailler plus vite dans des conditions plus difficiles. C’est l’idéal pour progresser et même pour s’amuser car nous sommes rarement seul à la bourre dans cette discipline et il y aura toujours un pote à l’autre bout de la France pour vous appeler au milieu de la nuit et vous encourager. Et le jour j, même si vous êtes vidés et épuisés, prenez donc une bonne binouze pour vous requinquer, avec le manque de sommeil vous vous retrouverez vite dans un monde beaucoup plus jovial.
Maintenant les avantages présentés, parlons un peu des astuces pour tenir le coup. Ce n’est en effet pas facile de faire face au sommeil et de rester toujours aussi concentré. On succombe rapidement aux coups de barre et il arrive de perdre du temps en restant improductif.

– Le premier conseil à donner c’est de ne pas faire de sport les jours précédents le concours. Même si une activité physique est primordial pour se se connaître et se vider l’esprit, elle facilitera malheureusement votre sommeil et vous aurez du mal à lui résister. Organisez vous de manière à pouvoir vous dépenser plusieurs jours avant le début de vos longues séances de travail.

– Rangez votre établi (ou entassez le bordel ailleurs) pour évitez les catastrophes.

– Il vous faudra manger et boire, alors faites des provisions ! Prévoyez des barres chocolatées et des céréales pour vous redonner de l’énergie (vive les Smacks!). Essayez d’éviter la Red Bull, elle tient les yeux ouverts assez longtemps mais vous détruira le bide. Le mal de ventre est presque inévitable en cas de nuit blanche mais les boissons caféinées pourraient vous achever.

– Mettez de la musique dans vos oreilles. Les écouteurs ou les casques sont plus efficaces que la radio car le son arrivera plus rapidement dans votre tête. Choisissez des musiques tonifiantes comme le rock (ça c’est très bien). Évitez les séries d’aventures (Reflets d’acide, Les aventuriers du Survivaure) qui, malgré toute leur richesse, nous envoient trop d’informations. Choisissez des musiques simples et évitez les émissions radios, les voix des animateurs et les publicités sont fatigantes.

– Ne croyez jamais être en avance. Augmentez votre rythme de travail et évitez les techniques les plus longues comme les lavis successifs.

– Essayer de rester calme, faites vous confiance et motivez vous. Et surtout peignez, ne restez pas à regarder et réfléchir votre pièce, il faut être productif.

Aérez votre espace de travail, ouvre la fenêtre, respirez l’air pur dès que vous avez un coup de barre.

– Faites quelques étirements avant et pendant l’épreuve (oui c’en est une !), personne n’est fait pour rester aussi longtemps assis sur une chaise.

– Si il ne vous reste qu’une nuit pour construire un socle, utilisez du milliput, augmentez la dose du durcisseur, faites le cuir plus rapidement sous votre lampe de bureau (ou au four) et commencez la peinture du décor après une petite heure de séchage.

– Essayez dans la mesure du possible de planifier votre travail en vous donnant des horaires à respecter. Ne cherchez pas la perfection sur toutes les parties non traitées mais appliquez vous le plus possible. Ne vous attardez pas sur des détails inutiles (une sacoche, un cable) et réfléchissez à ce que vous aimerez voir ressortir sur votre pièce (couleurs-lumières principales).

Donnez tout, travaillez comme jamais, utilisiez les techniques que vous maîtrisez et plongez vous corps et âme dans votre figurine.

Les choses à ne pas faire :

– Choisir de dormir une heure ou deux en croyant que vous serez en meilleur forme. Si vous prenez cette décision demandez à quelqu’un de vous réveiller au bout d’une heure trente (temps d’un cycle de sommeil) ou faites une petite sieste de 20 minutes, mais là encore ayez quelqu’un à côté de vous pour vous réveiller. Les alarmes sont parfois inefficaces ;)

– Rester dans la même position pendant plusieurs heures. Quand vous sentez que vous vous endormez, levez vous, bougez, étirez vous et remettez vous vite au travail.

L’exercice de la nuit blanche présente des avantages indéniables. Vous n’aurez pas le temps de réfléchir en amont et votre instinct vous sera souvent favorable, cela peut être très bénéfique et vous donner des rendus surprenants. Mais ayez conscience que la nuit passera vite, et vous aurez au petit matin la conscience de la fausseté permanente de notre rapport avec le temps. C’est aussi une question d’habitude, plus on veillera, plus on résistera au sommeil et moins nous aurons besoin de nous nourrir pour nous stimuler. Certaines musiques écoutées la nuit vous surgiront à nouveau quand vous observerez la figurine réalisée dans ces conditions, vous établirez un lien avec elle et elle représentera un moment de votre vie (et ça c’est beau !).
Enfin il ne faut pas oublier les quelques symptômes, le lendemain vous tremblerez, vous aurez mal au bide et aucun recul sur votre travail. Mais pour un guerrier comme vous, ce n’est rien.

Voilà pour les quelques conseils que je peut vous donner, n’hésitez pas à donner les vôtres ci dessous et amusez vous bien.

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.