[Reportage] Festival de Valence 2012

C’est au parc des Expositions de Valence que s’est déroulé les 17 et 18 mars le quatrième Festival Du Jeu. Avec plus de 5000m2 dédiés aux activités, le salon s’est montré très accommodant et réjouissant. Retour sur l’évènement et la première édition de son concours de peinture.

Valence est une ville de joueurs. C’est le premier constat réalisé en découvrant l’organisation du festival et ses multiples jeux d’adresse, de stratégie et de figurines. Une grande équipe d’animateurs était là pour vos expliquer les règles ou vous affronter pendant une partie. Des jeux de palets aux casses têtes en passant par des parties de Mario Kart sur la Wii, il y avait toujours de quoi s’occuper. Un espace de constructions géantes en Kapla connu un grand succès et les activités permettaient aux familles de jouer ensemble et aux autres de s’amuser entre amis. Il aurait vraiment fallu être de mauvaise foi pour ne reconnaître le charme du salon.

Du côté des figurines nous retrouvions les stands de Ammon Miniatures, Smart Max et l’Alambic. La fameuse Team Toulouse avait fait le déplacement et occupait une bonne partie de l’espace dédié à la peinture. Deux vitrines au compteur, une accueillant les pièces hors compétition et l’autre les pièces en concours. On dénombre au final une vingtaine de participants, un score petit mais honnête pour cette formule Podium limitant la participation à une figurine par concurrent. À quelques mètres du coin peinture étaient organisées des démonstrations de Warhammer et Warhammer 4000. Parmi les armées représentées nous retrouvions les Tyranides, le Garde Impériale, les Skavens ainsi que les Guerriers du Chaos. Ce fut particulièrement agréable de rejouer aux jeux qui ont bercés l’adolescence.

Les juges du concours répondaient aux noms de Laurent Exposito Mas, Valentin Zak et Cyril Bornot. Des figurines étaient offertes en guise de récompense et la générosité fit des heureux. Le festival de Valence appel à revenir pour grandir son concours de peinture et motivons les Lyonnais à descendre en masse l’année prochaine. Seule l’organisation de la buvette mériterait d’être revue pour éviter les erreurs et la longue attente le midi, mais hormis ce point il n’y vraiment rien à reprocher à cette rencontre ludique et détendue. Enfin terminons avec ces quelques mots de Platon : « On peut en savoir plus sur quelqu’un en seulement une heure de jeu qu’en une année de conversation. »

Place aux photos !

Tags:

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.