[Reportage] Montrouge 2012

L’AFM Montrouge organisait les 31 mars et 1er avril la dix-septième édition de son concours de peinture. Le salon reçu un nouvelle fois de nombreux visiteurs et même si il y avait moins d’effervescence que l’année dernière, il n’eut aucun mal à s’imposer comme un évènement phare de la scène figurinistique française.

C’est au gymnase Maurice Genevoix que s’est déroulée l’exposition. Le lieu est relativement grand et les stands faisaient le tour de la salle pour laisser place au centre aux pièces en compétition. Comme dans de nombreux concours cette année, le nombre d’entrées fut en légère baisse mais c’était bien à Montrouge que l’on pouvait découvrir le plus de figurines. Parmi les revendeurs et gammes présentes nous pouvions noter les présences des Allemands produisant des plats d’étain animaliers, ainsi que de Fenryll et la fameuse boutique Figurines Fantastiques. C’était aussi un plaisir de retrouver l’équipe de Fig 78, des mecs souriants et ouverts. Le terrain de basket à l’extérieur était l’idéal pour s’aérer et la salle de gym permis à quelques jeunes de s’amuser. Le cadre était décidément parfait !

 Cette fois-ci l’invité d’honneur était Sylvain Deschamps dont quelques pièces étaient exposées. On pouvait ainsi découvrir ses célèbres bustes de femmes tatouées à la chevelure ultra réaliste. L’absence de démonstration est cependant regrettable et il n’y avait visiblement aucun artiste étranger en concours. Les catégories fantastiques accueillaient des Displays d’un bon niveau et à la recherche d’une totalité (socles et ambiances travaillés) alors que les catégories historiques, bien que très intéressantes d’un point de vue technique, manquaient grandement d’originalité et d’audace. L’esprit conservateur traditionnel ne laissait aucune place à des sujets décalés ou engagés. Il n’y avait quasiment que des guerriers ou des militaires, et là où certaines marques (Young Miniatures en tête) utilisent ces sujets pour retranscrire des émotions précises, la plupart des pièces étaient muettes. On notera des catégories Open totalement délaissées mais une catégorie novice très inspirante, avec des compositions bancales mais colorées. Comme à son habitude la catégorie Green resta mineure mais proposait de belles créations.

Enfin parlons du jugement qui comme souvent créa polémique. Celui qui ne se déplace que pour ramener des médailles et qui s’indigne de ne rien prendre devrait essayer de voir d’une autre façon les concours et privilégier l’esprit reposant de l’exposition, mais nous pouvons proposer aux organisateurs de revoir le nombre de juges (15 d’après mes sources, ça fait beaucoup quand même) et de leur conseiller de prendre le temps de regarder individuellement les pièces des Displays. Il n’y a jamais de mauvais jugement mais on pourrait réfléchir à l’améliorer en commençant par exemple à cacher les noms apparaissant sur les papiers des Displays.
Au final même si il déçoit en certains points Montrouge reste l’un des meilleurs salons français et donne sérieusement envie de revenir.

Place désormais aux photos et commençons par mon coup de cœur du concours : Un magnifique plat d’étain de Buffle.

 

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.