« Comment j’ai commencé n°2 » – Cyril. T

Après Antoine, c’est à mon tour de vous parler de la manière dont j’ai découvert la figurine. J’ai entendu pour la première fois parler de Warhammer quand je suis rentré au collège, puis c’est pendant mon année de 5ème qu’un ami m’a fait découvrir un magasin Games Workshop. Je me souviens de ce jour comme si c’était hier.

Moi qui m’attendais à un magasin super grand, je suis rentré dans une petite boutique qui ressemblait davantage à la caverne d’Ali Baba. J’étais émerveillé par tout ce qui m’entourait, et ce sont les Orks qui ont immédiatement attiré mon attention. J’aimais beaucoup leurs armes et leur équipement, je me souviens avoir acheté une boîte de de 16 Boyz qui n’existe plus aujourd’hui, il y avait de quoi assembler des personnages avec des Automatiks et des Kikoups, et d’autres avec des Flings. Une fois rentré à la maison avec mon ami qui avait lui acheté une boîte de Nains, nous sommes allés nous installer dans le salon et c’est assis par  terre que nous avons, à l’aide d’un couteau, commencé à détacher les pièces des grappes plastiques. La colle avait dégouliné un peu partout sur les figurines mais j’étais heureux d’avoir ces monstres en ma compagnie.  Moi qui à l’époque n’appréciait guère les activités artistiques, moi qui n’était pas soigneux pour un sous, je redoutais et appréhendais la peinture de ces petits bonshommes que je trouvais pourtant génial. C’est donc quelques jours plus tard que mon père commença à les peindre avec moi.

Je me souviens avoir acheté 4 pots de peinture : du Noir pour la sous couche, du vert Dark Angel pour la peau, du Scorched Brown pour les vêtements et du Chainmail pour les métaux. À l’époque je ne connaissais aucune technique et je ne savais pas comment m’y prendre, mon père qui n’avait touché à aucune figurine de sa vie non plus, alors on se mit à peindre sans diluer la peinture et avec des teintes très ternes. Du coup, rien ne ressortait sur nos figurines qui ne ressemblaient décidément  pas à celles de le boîte, dont je vous met une photo ici :

Je continuai à peindre ce que j’achetai,  et je me souviens avoir essayé d’assembler Ghazgkhull Thraka (en métal à l’époque) avec de la colle plastique. Je m’étais acharné dessus avant de comprendre qu’il me fallait me procurer de la super glue pour que les parties s’assemblent correctement !
Puis j’ai emmené mes figurines au club Jeu de Rôle/Wargame du collège où tout le monde s’en moqua.  Ca commençait bien ! On me conseilla de faire des brossages à sec (« ya que ça de vrai » me disait-on), et c’est l’ami avec qui j’ai découvert cet univers qui me fit une démonstration de cette technique. Sauf qu’il n’avait pas tout à fait compris… Au lieu de brosser la figurine avec un pinceau, il là brossait avec le sopalin où il avait étalé la peinture. Ca donnait un rendu très particulier…. Ne comprenant toujours pas pourquoi mes figurines étaient aussi ternes et moches, j’ai pris sous les conseils d’un ami qui venait également de commencer un cours de peinture au Games Workshop du coin. Et là ce fut la révélation ! On m’appris à faire un jolie dégradé sur la peau d’un Ork, à réaliser un lavis et à faire des éclaircissements. On me montra comment éclaircir le noir avec du gris, le marron foncé avec un marron plus clair, et en rentrant à la maison, j’ai continué à peindre des heures durant ce même personnage sur lequel je m’amusai à essayer plein ce choses. Le plaisir était immense !

Je peignais très simplement mais mes figurines commençaient à être plus colorées, plus claires et plus lisibles. J’achetai de nouveaux pots et je me mis à convertir pas mal de choses, les Orks étaient vraiment l’armée avec laquelle on pouvait s’éclater en modélisme. Puis peu à peu ma force s’agrandit, je faisais beaucoup de parties et les types qui s’étaient moqués de mes figurines commençaient à me demander comment je peignais.

Une partie de mon armée, les photos sont vieilles et je n’ai plus toutes les figurines, désolé si je vous brûle les yeux.

Un jour, nous participâmes avec un ami au concours des Anges de la Route organisé dans les boutiques GW. Il fallait préalablement convertir et peindre une moto chez soi avant de l’emmener le jour j au magasin pour disputer des courses et des concours de slaloms. Le système de jeu était super bien foutu et on gagna chacun une place pour le Games Day. C’était magique !

On réussit à s’y rendre et je fus émerveillé par les figurines du Golden Demon et par la frénésie de l’évènement. Il y avait de nombreuses communautés et des peintres venus de toute l’Europe avaient fait le déplacement. Je trouvais ça énorme et l’envie d’y retourner pour présente rune figurine de mon cru ne se fit pas attendre.
Entre temps, je participa au premier Open de Peinture de GW en présentant une nouvelle moto Ork, la première pièce sur laquelle je m’étais donné comme objectif de réaliser au moins un lavis sur chaque partie.

En 3ème, je monta un club de peinture où je donnais des cours dans la salle d’arts plastiques. J’ai pu rencontrer de nouvelles personnes et des amitiés se sont créées. La démarche me passionnait et me permise de découvrir une activité avec laquelle je pourrais me connaître et apprécier la vie. Sur Internet, la figurine commençait à connaître beaucoup de succès et c’est avec des forums comme Paint War&More que je commença à rédiger des tutos et à montrer mes travaux pour recevoir des conseils. Puis ce fut le moment d’aller au Games Day et je participa au concours en Young Blood avec cette figurine de Nob Kommando :

 

Je me rappelle, pendant la queue pour les inscriptions, avoir eu en main la même figurine peinte à l’époque par Pierre ! C’est plus tard sur un forum que je reconnus sa figurine et que nous commençâmes à faire connaissance.

Rentré du Games Day, j’étais très motivé et je peignais assez régulièrement, puis avec le club nous organisâmes un journée spécial figurine à la fin de l’année avec un tournoi, un concours de peinture et même un Speed Painting. On avait beaucoup donné  et notre gentille prof d’arts plastiques avait même réussi à obtenir des bons d’achats pour les gagnants. Bref c’était une très belle journée d’une très belle époque !

D’autres réalisations de cette période :

Les années Lycées :

Rentré au lycée, je fis moins de figurines, il n’y avait plus de clubs et la plupart des amis arrêtèrent. Je réalisa encore quelques projets et je fis plus ample connaissance avec Pierre et Constantin que je rencontrèrent d’abord au Games Day, puis à Sèvres pendant mon année de première. Je peignais de manière plus irrégulière mais je découvrais avec un grand plaisir les expositions et concours de type Open. En terminale, après m’être longtemps consacré au journalisme, j’ai repris sérieusement les pinceaux qui m’avaient grandement manqués. À partir de là, je fis des expositions plus régulièrement et je pris la décision de lancer ce blog :)

Pour voir mes pièces les plus récentes, il faut visiter la Galerie !

J’espère que cet article retraçant mon parcours dans la figurine vous as plu.

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.