[Reportage] Orléans 2012

Le salon Figurines et Maquettes d’Orléans s’est tenu le dernier week-end de Septembre. Comte Rendu !

Facilement accessible depuis le centre ville, c’est le Gymnase Pierre Dessaux qui a accueilli l’exposition. Le lieu est spacieux et particulièrement bien choisi car il se trouve tout proche des quais et non loin de la gare. À la différence des salons traditionnels, l’exposition d’Orléans ne présentait pas de concours de peinture. Ici, les clubs et les exposants se rencontraient pour présenter leurs travaux, échanger et peindre en public. Résultat, un charme à l’image de la ville d’Orléans : Paisible.

Les Clubs, parmi lesquelles on retrouve l’Afm Montrouge, les Chevaliers du Centaure, le Forum La Figurine, le Briquet (club organisateur), ont animé l’évènement avec leurs démonstrations de peinture. Plusieurs boutiques répondaient présentes et proposaient un large éventail de pièces, produits et magazines, de Cinécréatif à Historex en passant par N-S Prod. Une forte présence historique s’est distinguée dans les figurines présentées, avec comme personnages les plus évoqués les chevaliers du Moyen Âge et les Samuraïs. Du côté du fantastique, loin des univers où il n’y a que la guerre, on retrouvait des pièces médiévales et féeriques, du Gandalf à la petite fée, mais également beaucoup de bustes. Derrière les Stands se retrouvaient des sculpteurs comme Nelly Auffret, Nicolas Pougis ou Grégory Giraud, et des peintres comme Catherine Cesario, Sylvie Boivin et Florent Desmerger.

Si les concours sont enrichissant essentiels pour alimenter notre passion, ils participent à une certaine complexion par la comparaison et le jugement des pièces. C’est pourquoi il faut encourager ces évènements qui garantissent une communication directe entre les passionnés et les visiteurs, et entre les passionnés eux même, sans la moindre barrière. De la même façon qu’à Montbrison, le salon d’Orléans mêle maquettes, figurines et décors avec un véritable enthousiasme, et un accueil chaleureux (pot à mi journée, communication avec les exposants, tombola). Et même si la quantité des figurines en exposition n’atteint pas celle des concours classiques, l’atmosphère du salon nous séduit incontestablement. L’homme et la figurine dans ce qu’ils ont de meilleur.

Orléans :

Figurines et Stands :

Le gymnase où se déroulait l’exposition n’était pas loin du Games Workshop local.

Et une boutique de Mangas proposait de jolies figurines de collection.

Et pour finir deux nouvelles photos de la ville. La cathédrale « aspire ».

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.