[Reportage] Games Day France 2012

Déplacé de six mois dans le calendrier et clôturant désormais la saison, le Games Day Français était un événement particulièrement attendu par les figurinistes français. Les retours sont pourtant mitigés, car si le Golden Demon reste un concours de référence, l’organisation autour du Games Day déçoit.

Moins d’ambiance

La messe annuelle du fabriquant Games Workshop s’est déroulée cette année à l’espace Paris Est Montreuil. Le lieu est spacieux et aurait pu très bien fonctionner si les activités s’étendaient sur plusieurs niveaux. Les portes franchies, on emprunte un escalier mécanique qui nous mène au 1er étage dans la seule et unique salle du salon.
On remarque que le rez de chaussée n’a pas été utilisé (naviguer entre les pièces permet de changer d’ambiance en fonction des activités ou des stands) et que l’effectif a été revue à la baisse. Il y a effectivement moins de monde et l’absence de musique et de Cosplays rend le salon moins vivant. Le Golden Demon nous réserve en revanche de belles surprises et les participations sont assez nombreuses, notamment dans l’impressionnante catégorie Individuelle Warhammer.

Concours de Peinture

Le concours fut donc de qualité, avec un bon taux de participation, des travaux variés et peu conformistes. Les styles et les couleurs se mélangent à travers des vitrines finalement assez accessibles (moins de fréquentation). Dans les changements, on notera des présélections réduites entre 4 et 8 pièces par catégorie, un règlement sévère et flou vis à vis des socles, et des vitrines vidées avant la remise des prix (sentiment que les organisateurs voulaient plier bagage au plus vite). Dans les figurines les plus représentées, outre le célèbre Seigneur de Nurgle, on notera une belle présence des Comtes Vampires et des Space Marines. Certaines figurines sortaient vraiment du lot, proposant un niveau technique irréprochable et une vision très personnelle du personnage, comme l’Ork Flashi, le Gandalf ou le duel Space Marine / Eldar.
La Slayer  Sword reviens à Bruno Lavallée pour une figurine de Gryffon très réaliste, représentant admirablement la texture des métaux. Servie par un socle détaillé, la pièce séduit par son mouvement et son ambiance médiévale mais sombre.

Même si le Games Day s’impose encore davantage dans un intérêt commerciale, ce dernier explique difficilement le jugement du Golden Demon. Car là où certains podiums peuvent traduire ce sentiment, d’autres n’en sont pas du tout le reflet. Et  si des trophées sont remis à des pièces très conventionnelles, d’autres le sont à des figurines re-sculptées ou au schéma de couleur inattendu. Le Games Day est donc en ce sens un événement des plus amusants, dont la logique est difficilement compréhensible.

Une impression mitigée

Pour en revenir au cadre de l’évènement, malgré une disposition monotone, il faut reconnaître que les tables de jeux ont été particulièrement prisées pendant le concours et que les ateliers de peinture et de modélisme furent  bien rythmés. La boutique Hooby Shop mis l’ambiance toute la journée, la Warhammer Forum était présent et offrait la possibilité de s’essayer à certains jeux. Le Stand qui déçoit est l’espace Mains de Maître où la taille fut réduite à 4 places assises et où aucune vitrine n’avait été mise en place pour mettre en évidence leurs travaux. Sans planning ni horaire des démonstrations, l’endroit ressemblait plus à un refuge qu’un stand d’apprentissage.

Avec un regard de figuriniste, le Games Day n’est pas un mauvais salon car il permet d’admirer des pièces de grande qualité et de motiver la communauté. Mais il présente trop d’inconvénients pour se rassurer quand à son avenir, alors espérons qu’ils soit meilleur l’année prochaine, et continuons de peindre des petits bonshommes !

*


About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.