[Tutoriel] Peindre le violet (tendance rouge)

Le violet est une couleur qui s’intègre très bien dans le travail des nuances. Mais en lui même, il n’est vraiment pas facile à dompter. Les teintes présentes dans le commerce ne sont pas très étendues et se divisent souvent entre un violet froid-bleuté et un pourpre. Il est donc nécessaire de réaliser beaucoup de mélanges et de glacis pour unifier des lumières compliquées à gérer.  

Information : Pour qu’il soit plus facile d’identifier les pots de peinture, ceux en orange appartiennent à la gamme Golden. Les autres sont principalement issus de la gamme Games Workshop.

Je commencerai par un mélange à parts égales de Liche Purple et de Violet Moyen. Le second est légèrement plus claire que le premier, ce qui nous permet de ne pas partir sur une base trop foncée. Il faudra réaliser environ 5 passages bien dilués pour recouvrir la surface.

La première couche est comme toujours très pâle :

Mais un peu de patience et vous aurez une belle base :

Pour définir les zones ombres-lumières, je réalise un lavis composé de Liche Purple et de Noir. On identifie ainsi la surface éclairée.

Travaillons désormais nos lumières avec un mélange de Liche Purple , Violet Moyen et Warlock Purple. Ce dernier est un pourpre (ou un genre de rose foncé) qui permet de donner directement de la chaleur à la peinture, et de jouer par contraste avec le violet froid de la base. La peinture est ici très diluée (un peu moins qu’un lavis destiné aux ombres) et il faudra réaliser plusieurs passages pour marquer la surface, en prenant soin de les appliquer sur de grandes étendues. Les pièges seraient de recouvrir entièrement le pagne ou d’éclaircir uniquement les arrêtes (ce qui vous perturba au fur et à mesure que vous avancerez, car vos fondus ne seront plus garantis.)

On en profite pour alterner les éclaircissements avec des passages de noir dans les ombres. Je mélange légèrement ce dernier à une pointe de violet pour ne pas créer prématurément du gris.

C’est le moment de pousser les éclaircissements. Je prends du Warlock Purple pur que je mélange progressivement à de l’Ivoire (Prince August), du Chamois de Titane et du Jaune de Hansa Opaque. En montant sur du blanc ou du beige, on dérive notre couleur vers le rose, c’est pourquoi il faut là rééquilibrer avec du jaune pour préserver un jolie pourpre.

On continue en ajoutant de plus en plus d’ivoire et de jaune. Dès qu’on a l’impression d’arriver sur une couleur trop claire, il ne faut pas hésiter à revenir encore une fois l’équilibrer en y rajoutant du Warlock Purple et du Liche Purple, les teintes fondatrices de la couleur recherchée.

En poussant nos éclaircissements, on arrive parfois à des ruptures de tons. C’est pourquoi il est nécessaire de revenir sur la surface générale en passant des glacis de violet froid (Liche) et de pourpre (Warlock). Il faut les cibler en insistant des zones que nous choisissons selon notre propre envie.

Bien que la couleur se dégrade, on prend conscience qu’elle manque de profondeur. Il faut donc commencer à nuancer la couleur. Pour ce faire, j’applique de légers glacis d’encre turquoise dans les ombres et sur certains volumes, pur une premier fois, puis mélanges à du noir. Des glacis de Vert Pur (Hawk Turquoise + Or Vert) sont également appliquées sur des zones variées, l’objectif étant de donner du ton et de l’expression à notre violet.

Commençons ensuite à peaufiner le dégradé et « fondant » les éclaircissements trop marqués. On ne peut pas toujours maîtriser la coordination des différentes lumières et il faut chercher à les affiner. C’est en passant des glacis de Orange de Cadmium sur de larges volumes que nous allons corriger les imperfections. Le Orange est par ailleurs une excellente couleur pour peindre le violet car il lui apporte de la luminosité et accompagne très bien ses couleurs d’éclaircissements (ivoire, beige). Il apporte un voile qui permet au violet de modifier sa teinte et de devenir plus sensible.

Disposés sur les lumières, des glacis de Jaune d’Inde peuvent également enrichir le violet.

Puis on rehausse les ombres avec du noir pur. L’application se fait ici avec un pinceau à poil court qui permet de bien concentrer la peinture. Un ou deux passages suffisent, plus risquerait d’embrouiller la couleur.

Pour donner encore un peu de nuance à notre peinture, on va passer quelques glacis de bruns foncés dans les ombres, en tirant bien la peinture. Du Scorched Brown et du Dark Flesh sont appliqués. Du Catachan Green, un vert naturel foncé, est également utilisé dans les ombres. Si vous avez trop insisté dans l’étendue des couleurs, un glacis de Violet de Quinacidrone permet de rectifier le tir.

On s’approche de la fin. On peut rehausser les lumières avec le même genre de mélange présenté dans les étapes supérieures.

Il peut enfin être intéressant de « rougir » par certains endroits le drapé, en passant une pourpre-rouge peu dilué à l’aide d’un pinceau à poil court, et à proximité de lumières trop pâles.

Le rendu final :

Une partie de la palette utilisée :

J’espère que l’article vous aura plu et peut-être appris des choses. Si vous connaissez des recettes ou des couleurs qui puissent nous aider à réaliser de beaux violets, n’hésitez pas à les communiquer en inscrivant un commentaire. Sur ce, amusez vous bien dans le monde passionnant des couleurs et essayez tout et n’importe quoi :)  

Tags: ,

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.