[Reportage] 3ème Bourse de Montbrison

Après un mémorable Carrefour du Maquettisme en 2012, le Maquett Club de Montbrison organisait en mai dernier sa troisième bourse-échange. Si la manifestation se destinait avant tout à la vente de voitures miniatures et de matériel pour la maquettisme ferroviaire, elle accueillait de passionnants dioramas.

Portée par sa très belle architecture Moyenâgeuse, Montbrison est une ville de Loire proche de Lyon et Saint Étienne. Elle est rapidement accessible en train et le voyage nous emmène à traverser de douces collines, pour nous retrouver ensuite entouré d’apaisantes forêts. Le cadre campagnard nous met en condition pour une formidable journée de décontraction, loin de la fourmilière urbaine.

Un sens humain

Située dans l’espace Guy Poirieux, l’exposition se trouve à l’extérieur du centre ville, à une trentaine de minutes de la gare. La salle présentait dans son entrée ce qui constitue le grand point fort de cet événement : Les dioramas réalisés par les membres du Club. Portés par un véritable  sens humain, ces créations nous conduisent à découvrir des scènes humoristiques ou plus sérieuses, mises en ambiance par des peintres bricoleurs. Alors que la scène traditionnelle de la figurine semble parfois se déshumaniser à travers des créations seulement techniques, où les règles du beau sont déjà tracées, ces dioramas racontent avec talent de véritables histoires.

Quel plaisir de découvrir l‘accident rencontré par un chauffeur de camion qui ne s’était pas aperçu de la hauteur du pont, et qui renverse ainsi une bonne partie de son chargement ! Le travail de la pièce est poussé de manière à ce que tous les détails viennent illustrer la situation. Des amusants petits graffitis au collègue tendant ses lunettes au chauffeur étourdi, on ne reste jamais extérieur à la scène.

De la richesse d’un diorama

S ‘impose ensuite l’immense taverne. Enrichi dans ses moindres recoins, ce diorama représente une époque à part entière en mobilisant de multiples figurants. La figurine illustre ici la quotidien des citadins et les mousquetaires de passage en ville. La rue en pente où se trouve une vieille dame encapuchonnée et vêtue de noir, rappelle de merveilleuses ruelles que l’on interprétait plus jeune comme des passages secrets. L’attention est portée partout pour nous impressionner à chaque fois que le regard bouge. On resterait bien une heure à contempler la richesse de cette représentation, indiquée d’ailleurs comme un travail encore en cours.

La figurine jusq’au rire

La scène représentant une voiture qui s’est échouée dans un lac fréquenté par des pêcheurs, est également pleine de charisme. La cargaison de fruits et légumes n’a pas manquée de tomber à l’eau, et on anticipe déjà la colère mécanique d’un personnage exprimant un « Putain de bon dieu de bordel de merde, fait chier ! ». Le public retrouve ce bête accident profondément humain avec des souvenirs qui ne tardent pas à se bousculer dans la tête, issus par exemple de moments passés en famille. La joie soulevée en est précieuse.

« Les attitudes, gestes et mouvements du corps humain sont risibles dans l’exacte mesure où ce corps nous fait penser à une simple mécanique.  » Henri Bergson

Contenu

Les stands en place présentaient principalement des automobiles de collection déjà peintes, du matériel pour décorer ses propres lignes ferroviaires, mais très peu de figurines. On retrouvait quelques modèles du Seigneur des Anneaux ainsi que de vieux modèles de chevaliers en métal. Les autres figurines étant principalement des personnages au 1∕72ème de le marque Noch. Si il n’y a pas ce qui motive de prime abord les figurinistes, le cadre de la ville et la richesse des créations méritent amplement le déplacement des habitants proches de la région.

Les Photos :

 

 

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.