[Tutoriel] Une méthode pour l’or (TMP)

Peindre l’or n’est pas le moment le plus agréable. Les peintures hyper-pigmentés qui en représentent les teintes ne sont pas du tout pratiques à utiliser, elles se présentent souvent trop épaisses ou trop liquides. Sous les conseils de Myrddin, j’ai découvert une fabuleuse technique pour représenter facilement l’effet. Il s’agit de dégrader sur une base métallique des glacis de jaunes et bruns.  

Je pars sur une base assez contrastée de couleur acier.

Je vais appliquer de légers glacis d’encre Jaune de Sénégal. Cette couleur tirée de la gamme Sennelier est assez incroyable. Sa valeur apporte une chaleur intense à la pièce.

Je me limite à deux ou trois passages pour ne pas précipiter le travail.

On poursuis ensuite avec du jaune très clair, en l’occurrence du Jaune de Hansa Opaque. Deux passages sont appliqués et cette couleur mat empêche l’encre d’imposer sa brillance.

Attardons nous désormais sur les premières ombres. Un mélange d’Encre Jaune et d’Encre Noisette vient dessiner des tons bruns∕marrons. On veille à ne pas en recouvrir les parties du haut, naturellement plus éclairées et donc essentiellement jaunes∕Acier.

On continue dans les ombrages en incorporant du rouge dans le mélange. Cette couleur viendra renforcer le brun.

Puis on applique un mélange de Noir et d’Encre Marron, que j’emploie également pour poursuivre le travail des métaux sur les zones environnantes.

Je reviens à ce moment là sur mes traits de lumières métalliques avec un mélange de Mithril Silver et Chrome. Il faut en effet remettre en évidence les reliefs avec des points de lumière. Puis j’affine avec un glacis de l’Encre Jaune utilisée précédemment.

Avec le travail des ombrages, je remarque que les zones supérieures et plus claires prennent un ton presque verdâtre. Je vais chercher l’effet en passant un léger glacis de Scorpion Green.

On renforce aussi à nouveau les ombres avec un mélange de noir et de rouge, ce dernier en assez faible quantité.

Pour finir, je mélange deux couleurs métalliques or que je dilue fortement. Je me procure ainsi quelques pigments issus du pot que je vais appliquer tout doucement sur la surface pour accentuer le réalisme.

Et voilà pour la méthode, simple d’utilisation mais efficace. À noter qu’il faut rester prudent quand on travail ce genre de surface, car à force de lavis on peut en arriver à effacer les couches précédentes et ainsi se retrouver avec la couleur métallique de base. Si ça reste rattrapable, il est plus agréable de ne pas rencontrer ce genre de surprise :)

Un grand merci à Jérôme Servais pour le partage de cette astuce.

Tags:

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.