[Rétrospective] Golden Demon UK 2014

WarhammerFest

Le Warhammer Fest accueillait l’unique Golden Demon de l’année ! Analyse de l’évènement en images.

Le dimanche 12 octobre eu lieu le Warhammer Fest, la grande exposition de l’année organisée par Games Workshop. Les peintres locaux et étrangers nous ont émerveillé une nouvelle fois avec leurs créations. Nous avons choisi les pièces qui nous ont le plus marqué, des portes ouvertes sur le rêve et l’imagination.

Figurines individuelles

20141012_105056

Cette figurine de Compte Vampire est célèbre pour ses qualités esthétiques. Le peintre parviens en transformant la position de l’épée à suggérer encore plus le cri du personnage. Avec une peinture toute en nuances légères, une palette infinie qui passe par l’orange – le vert – le bleu – le turquoise – le violet, il capture en un instant le spectateur. Poussée dans ses retranchements à chaque détail, la sculpture est devenue chef d’oeuvre graphique.

warfest5

Pris dans sa course, cette Banshee Eldar est d’une élégance absolue. Perchée sur un socle aérien mais structuré, elle offre un contraste saisissant entre les racines d’un monde et son mouvement. Les détails soignés soulèvent une véritable sensation d’air pur. Du côté des couleurs, un beige & un bleu doux créent une harmonie.

warfest2

Malgré des photos de taille réduite et difficiles à trouver, ce monstre de Nurgle semble exceptionnel ! Un Terminator ayant subit de lourdes mutations est connecté à un générateur d’embryons… D’une démence incroyable, cette oeuvre originale ne manque pas de soulever un certain malaise. Aussi intenses que sobres, ses couleurs l’inscrivent dans une impression de réalité.

elf0__sized_l_V

Sortie des mains du français Yohan Leduc, ce héros Haut Elfe est l’une des figurines les plus impressionnantes du concours. Au-delà des fondus à tomber et d’un bleu unique au monde, c’est l’atmosphère de puissance naturelle qui laisse sans voix. Comme si chaque partie était réellement vivante, le statut de «figurine» s’oublie complètement. Comme devant un personnage de film, on imagine le passé et l’avenir. Le faucon qui s’envole, la texture des bois ou le socle d’Automne, créent une même chose : De l’espoir, une beauté céleste.

Grandes Figurines

wathfest1

Nurgle est de nouveau célébré avec ce démon majeur. La lumière du socle révèle la noirceur de la figurine et crée une ambiance angoissante autour du personnage. Nous l’imaginons se baigner avec des petits Nurglings dans cette eau fluo. Est-ce qu’il a fait exploser une centrale nucléaire ?

1470328_10205178777015921_8294622126997264856_n 

Et viens ensuite… la Slayer Sword ! Thanatar Siege-Automata de Forge World, cette pièce se distingue par son immense qualité de peinture sur chaque détail. Si elle ne s’impose pas comme la pièce la plus émotive, elle rayonne par son jaune intense et son noir profond. On peut juste la confondre au premier coup d’oeil avec une machine Bad Moon, si on en connaît pas la pièce d’origine.

Dioramas

20141012_115512

De beaux duels furent également présentés au concours. Ce combat titanesque oppose un Minotaure Homme Bête à une furie Elfe Noire. Oeuvre complète qui se distingue par un riche décor, un travail gigantesque sur les tatouages et la conversion, ce diorama peint la chute d’un monstre. Attaché au tronc d’un arbre, le Minotaure meurt sous l’assaut de son ennemi. À l’image de cette main agrippée à la mousse, ce diorama nous montre que toutes les vies ne tiennent qu’à un fil.

20141012_154648

Welcome to the Jungle raconte la chasse de soldats impériaux par des téradons hommes lézards. La colonne nous indique l’entrée d’un temple que les hommes ont eu l’erreur de franchir.  La hauteur des arbres nous renseigne sur la profondeur de la jungle et la fuite impossible des impériaux. Avec une composition dynamique et des couleurs éclatantes, le diorama saisit un instant dramatique. Nous nous régalerons encore plus, une fois que nous disposerons de meilleures photos.

20141012_110712

Ce diorama dans les égouts met en scène deux rongeurs Skavens en pleine poursuite. D’une simplicité étonnante, l’oeuvre crée à partir de presque rien une immersion totale. En nous dévoilant peu d’informations, l’auteur crée du mystère et nous invite à observer chaque détail avec minutie. Le petit rat qui traverse le crâne, les escaliers inquiétants, l’eau boueuse ou encore l’absence de lumière, sont autant d’éléments narratifs que nous découvrons. L’académisme évolue ici pour une ambiance d’illustration, les rats ayant des traits de meurtriers, dans la seconde photo.

warfest112

Galeries & témoignages : 

Le reportage de Skulls Mini.
Le reportage des Chevaliers du Centaure.
Le topic Minicréateurs.
Galerie Dropbox.

Et vous, quelle oeuvre avez-vous préférée parmi toutes celles-ci ?  La parole est à vous :) 

Tags:

About Cyril Tuloup

A lancé le site en février 2011, aime depuis toujours les figurines et les montagnes. Nourri par la Nature, l'art et l'alpinisme, Un monde de petits bonshommes partage les joies de la création et de l'aventure.